Les vacanciers français font remonter les prix des voyages

vacances ile maurice

Après plusieurs années d'activité difficile pour cause de printemps arabe et de crise, les voyagistes français ont réduit leurs capacités pour faire remonter les prix et les marges, une stratégie qu'ils estiment payante, selon un bilan présenté jeudi par le syndicat Seto.

"La grande braderie vers la République dominicaine ou les ventes à perte vers l'Ile Maurice, c'est fini !", a lancé le président du Syndicat des entreprises de Tour Operating (Seto), devant la presse au Salon mondial du Tourisme qui s'est ouvert jeudi à Paris.

 

Les tour-opérateurs français ont encore perdu des clients depuis le début de la saison d'hiver et leur chiffre d'affaires a reculé. Mais c'est "en partie voulu", a expliqué M. Chikli, puisque "c'est lié à la baisse des capacités" aériennes et d'hébergement.

Après avoir dû renoncer en 2013 à près de 10% de leur clientèle et plus de 5% de leur chiffre d'affaires, les 70 voyagistes du Seto, dont TUI France, Fram, Transat France, Club Méditerranée, Voyageurs du Monde, Kuoni France... sont en passe de clore l'hiver sur une activité à peine meilleure.

Ils ont réalisé avec les voyages à forfait (vol + séjour) un volume d'affaires en recul de 4,5% sur novembre-février à 923 millions d'euros, et le nombre de clients a fondu de près de 8%, à 707.845 voyageurs.

 

Source : www.leparisien.fr

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Jessica (jeudi, 09 avril 2015 16:59)

    Les voyages organisés ne font plus partie des tendances actuelles dans le secteur du tourisme, tout simplement parce que les opérateurs touristiques sont plus opportunistes lors de belles saisons et que les clients veulent profiter d’un voyage intime uniquement entre famille ou amis, sans l’intervention de voyagistes.